http://www.interactivewebs.com
interactivewebiwebs - flashslide
Indépendants
Recherche dans le catalogue :
   >> 98 oeuvre(s) trouvée(s). Page 1 de 13.
Cette vidéo montre l’artiste qui dessine en regardant à travers le viseur de la caméra, rompant avec le geste appris d’utiliser directement le sens de la vue (coordination œil-main). Pour l’artiste, la caméra vidéo n’est plus un média, mais un instrument servant à déconstruire et brouiller le corps humain dans son action. Le dessin d’un cercle parfait acquiert les caractéristiques d’un corps solide seulement lorsque sa surface est reflétée par la lentille, dans une illusion d’optique qui annihile la certitude visuelle, fausse la perception de la profondeur et brise le lien entre la vue et l’acte de dessiner.
Abstractions est une suite de compositions électroacoustiques audiovisuelles, abstraites et non narratives, faite à partir de peintures numérisées et de vidéos. L'œuvre est une suite de tableaux animés. La «vie» est insufflée à ces images fixes par le mouvement, l'animation, la superposition d'images et la musique. La musique est un hybride où se croisent les influences de la musique électronique expérimentale, ambiante, minimaliste, répétitive et concrète. L'œuvre reflète un questionnement sur les enjeux de cet art synergique et synesthésique du temps, de l'espace, du mouvement, de la lumière et de l'intensité. La réflexion se fait aussi sur le sens et la réception d'une telle œuvre, autant au niveau cognitif qu'esthésique. Les relations entre le son et les images sont l'essence même du projet de création.
Les édifices sont le point focal du film Activated Memory II, crée pour bubblebyte.org. Faisant contrepoint aux parcs (Activated Memory I), les constructions présentent des angles aigus et des surfaces opaques. L’architecture sert de point de départ à l’instabilité. Les contours des immeubles se fondent dans le cadre tandis que les formes géométriques et les dimensions originales de l’image sont hors de contrôle et ouvrent vers un espace chaotique où les figures se liquéfient.
On s’inquiète beaucoup aujourd’hui de la surcharge d’informations, du contrôle des nouvelles par les entreprises et de la propagande commerciale qui inondent l’ensemble des infrastructures technologiques grandissantes. Les gens semblent croire qu’ils s’en tirent, mais ils craignent d’être bientôt dépassés, tandis que les réseaux sont de plus en plus saturés d’images, de sons et d’histoires médiatisés, une pléthore de manipulations calculées. La bombe I a explosé au début des années 1990, lorsque les réseaux informatiques ont atteint une vitesse et une échelle décisives, ouvrant grandes les valves pour laisser se déchaîner un torrent de codes, aveuglant et assourdissant : Une explosion étourdissante de publicités, de divertissements, de voix et de données. Aujourd’hui, nous sommes devenus les composantes vivantes d’un système mondial intégré de données et d’informations.
Josephis et Nashtash, un couple d’aînés de La Romaine, nous partagent leur savoir de la culture Innu à travers la pratique du plumage et de l’évidage d’eiders.
Juxtaposition du visible et du sonore, du céleste et du rocheux, et de tout se qui se trouve entre les deux. Petite balade dans une ruelle parmi des images sonores baignées de lumière et d'obscurité.
Animation est une suite de trois courts dessins animés abstraits. Chaque dessin animé explore une technique d'animation différente mais toutes sont réalisées «cadre par cadre» à une cadence de 24 images par seconde. L'étude vidéomusique se porte sur l'organicité du mouvement et la perception synesthésique entre le son et l'image.
Les dieux, dans le monde crée par Sophocle (495-406 av. J.-C.), sont distants, leurs actions, souvent incompréhensibles. Les lois des humains sont absolues, ne peuvent pas être annulées. La fille d'OEdipe, Antigone, enfreint une de ces lois. Son frère décédé, quoique considéré un traître, doit recevoir respect et bienséance. Lorsque Créon cède finalement aux requêtes d'Antigone, il est trop tard. Le pire arrive. Ce film est une adaptation de la pièce de 631 vers, ainsi qu'une transposition de l'Antiquité à la société nord-américaine contemporaine.
   >>